Haïkus - Maxime Simon
Haïkus
' Haïkus ' est un corpus de photographies en associations libres.
Tantôt réunies en un jeu subjectif de correspondances ou de juxtapositions graphiques,
tantôt dans la suggestion d'une histoire naissante...
Le haïku est une forme poétique japonaise très concise bâtie sur 17 mores
(que l'on transpose, en Occident, en syllabes).
Les mores sont traditionnellement, mais pas obligatoirement,
réparties en 3 vers selon la structure 5/7/5.


Le haïku, hormis l'exigence de sa structure, ne se « compose » pas :
il est presque improvisé, du fait qu'il traduit volontiers une sensation passagère, classiquement centrée sur
la nature, l'environnement, l'imagination.
Il exprime et agence des perceptions qui s'unissent dans une émotion instantanée, avec détachement.


Il se lit d'un souffle. Il ne cherche pas à décrire mais à évoquer, laissant au lecteur
la liberté et l'espace pour le méditer ou l'approfondir.


Un Polaroid est pour moi l'équivalent d'un vers de haïku.
Il naît d'un moment d'étonnement visuel, d'une émotion esthétique que mon œil capte
et mon esprit organise dans la composition d'une image.
Top